Le dessous des cartes : le label icoTRUXT

15 novembre 2017

Logo icoTRUXT 1Fondée sur la conviction que le comportement opérationnel d’une entreprise forme sa réussite économique et financière, exaegis est le partenaire des opérateurs financiers, fonds d’investissement et entreprises depuis sa création en 2012. Ses différents services permettent à des PME d’accéder à des financements ou à des marchés avec de grandes entreprises, ce même en l’absence de surface financière suffisante, voire dans le cas de startups qui n’ont pas atteint le seuil de rentabilité.

Pour les PME de plus de 3 ans, l’obtention du sésame passe par un exercice de notation agrégeant un audit sur site (notation opérationnelle) et une analyse financière. Cette notation, en cas d’éligibilité, peut délivrer le label TRUXT.

Pour les startups, la notation mesure la perspective financière et la capacité d’exécution du projet. L’analyse financière des bilans n’étant bien sûr pas adéquate à ce type de structure, exaegis s’appuie sur une évaluation du business model et sur une évaluation de sa bonne transposition dans un business plan financier,  étayé par des hypothèses associées à des mesures opérationnelles. Cette évaluation est complétée par une analyse de l’exécution du projet : les personnes, le delivery, la gestion des menaces récurrentes. Ces deux axes forment la notation StarTRUXT.

Cette notation peut être accompagnée d’une garantie opérationnelle, dont l’objectif est de maintenir le service en cas de défaillance du prestataire de service. Présent sur le marché du financement des startups, c’est donc tout naturellement que exaegis s’est intéressé au phénomène des ICO, qui reste une forme de financement non dilutif.

Après une phase d’observation du phénomène, le label icoTRUXT s’est récemment matérialisé pour apporter un avis tiers aux ICO.

L’émergence d’un nouveau modèle de notation
Les clients de ce label sont potentiellement toutes les personnes qui ont du mal à discerner les bons projets de ceux qui sont problématiques, douteux, voire des arnaques ; en premier lieu les ICO ADVISORS, qui s’exposent médiatiquement à soutenir un projet et ne peuvent hypothéquer leurs images en contreparties de quelques slides de présentation du projet. L’advisor voudra savoir (i) si le projet est exécuté par une équipe digne de confiance, (ii) si le projet présente une véritable valeur pour l’écosystème blockchain et les éventuels investisseurs, (iii) si le projet est concrétisable dans un futur proche, (iv) et enfin si la gouvernance de la startup est correctement en place.

Pas une boule de cristal mais un outil d’analyse
A l’instar du label StarTRUXT qui n’est pas un détecteur à licorne, le label icoTRUXT ne vise pas à déterminer si l’idée sous-jacente du projet constitue « l’idée du siècle ». L’objectif de StarTRUXT est de déterminer si la promesse de la startup est accompagnée d’un plan de financement à la hauteur des moyens à déployer pour atteindre les objectifs (ou décider de pivoter), et si elle réunit une équipe de pilotage qui a mis toutes les chances de réussite de son côté, parce qu’elle déploie les meilleures pratiques de management d’affaires, en phase avec son stade de développement.

ICOTRUXT = STARTRUXT + ICO FAIRLYNESS & BLOCKCHAIN COMPLIANCE

Les ICO restent des opérations d’investissement risquées pour les investisseurs (nous devrions plutôt parler de « clients »), et icoTRUXT vise à écarter le pire et à mettre en avant le meilleur. Le terrain médiatique est empreint d’une forte passion au sein de l’écosystème lié aux montants records annoncés des ICO, aux passifs de ICO faussées et au vide réglementaire en place. exaegis a donc décidé de compléter le label StarTRUXT avec deux chapitres d’analyse concernant la confiance de l’opération ICO et la conformité du service avec les principes de la blockchain.

La confiance dans le projet ICO balaie un certain nombre de points que nous pouvons lister ici de manière à lever le voile sur les points d’attention (l’algorithme de notation associé est protégé) :  (i) l’ICO « Transparency » ou la transparence affichée par la startup sur les investisseurs et la problématique du KYC; (ii) le « Token Usage » ou  la nécessité pour atteindre l’objectif du projet de mettre en place la technologie blockchain; (iii) le « Token funds » ou la cohérence entre la communication de la startup  sur la délivrance des tokens avec en première attention, l’audit du smart contract, (iv) le timing de lancement du smart contract et de fin d’ICO, (v) la nature des investissements Fiat vs. crypto monnaies uniquement ; (vi) l’ « exchange » ou la possibilité donnée d’échanger le token et sur quelle plateforme ; (vii) le « token distribution » ou la cohérence entre la roadmap projet et la distribution prévue des tokens (whitepaper) et ancrée dans le smart-contrat ; (viii) le « token interaction » ou la validité dans le business model de la startup du service échangé contre l’acquisition de token, (ix) l’« adivsor board » ou la représentativité des advisior, leur profil, leurs expériences, leur légitimité, (x) le « code quality » ou la qualité du code mesurée au travers du processus de fabrication du code et des moyens de contrôle déployées (analyse statique, peer too peer reading, complexité et dépendance), (xi). Le « Whitepaper » est également abordé sur le prisme de sa complétude, sa cohérence avec le business plan et le smart contract.

Tous ces points sont évalués et pondérés selon des critères qui seront affinés au fil de l’expérience acquise et des opérations via les procédures exaegis de back-testing réguliers. Ces évaluations permettent de donner une note sur 100 baptisée « FAIRLYNESS », qui est ensuite positionnée sur une jauge à 4 cadrans « SCAM / UNFAIR / FAIR / TRUSTY ».

La conformité avec les principes Blockchain est abordée (i) par le prisme de l’architecture de la solution utilisée : (ii) l’usage de blockchain publique ou privée, (iii) le nombre de nodes, en particulier. A ceci s’ajoute les principes fondateurs : (i) la sécurité, (ii) la scalabilité, (iii) l’interopérabilité, (iv) les performances (v) et la capacité, qui sont par ailleurs évalués dans le cadre des chapitres gestion des menaces du label StarTRUXT.

Ces évaluations permettent de donner une note sur 100 baptisée « BLOCK COMPLIANCE », qui est ensuite positionnée sur une jauge à 3 cadrans « LOW / MEDIUM / HIGH ».

Grille notation icoTRUXT


Les erreurs d’appréciation à éviter

Ne pas confondre le risque financier avec le cours du token post ICO

Le financial risk donne une évaluation quantifiée de la qualité de la description du BUSINESS MODEL et de sa cohérence avec le Business Plan financier.  Cette thématique est à décorréler de l’appréciation « ICO FAIRLYNESS ». En aucun cas, ce chapitre forme une prévision à court terme du cours du token, mais vise à apporter des éléments d’appréciation de l’opération ICO en tant que telle…

De grosses irrégularités sont visibles et pourtant l’ICO est jugée « FAIR » !?

La notation, à l’image de tous les labels exaegis, est construite autour d’un algorithme et d’une analyse qui agrège l’évaluation par un auditeur des points d’attention et des preuves formelles du modèle évalué ; notre rapport montre les points à améliorer, faibles et positifs. Il n’est pas du ressort d’un évaluateur d’exclure des pratiques mais il est de son rôle d’alerter sur les pratiques considérées comme mauvaises. Il revient à chaque investisseur et à chaque client, qui disposent de leurs critères propres d’exclusion, de poser les jalons délimitant ses propres « red-line » ; en dernier ressort, c’est lui qui prend sa décision en âme et conscience. Le rôle de la notation est de faire en sorte que tous ces points puissent être individuellement évalués au-delà de la notation agrégée, et mis à disposition du lecteur. Dans le cas de Domraider, les points forts et les points faibles apparaissent dans le rapport rendu aux commanditaires, suite à l’audit mené sur site et toutes les critiques qui ont pu être lues de ci, de là, avaient été appréhendées par l’auditeur durant son audit. Chacun peut demander à consulter le rapport d’audit et vérifier sur pièces.

Des conflits d’intérêt entre commanditaire et auditeur

A l’instar des VC ou des banques qui mandatent exaegis pour opérer des opérations de due-diligence, exaegis peut être commandité par un ICO Advisor. Les règles traditionnelles d’impartialité restent en vigueur avec en premier lieu la réalisation de l’audit, qu’après versement du paiement de la prestation. Tous les rapports exaegis sont réalisés par des auditeurs qui respectent une charte d’indépendance et d’impartialité. L’auditeur est seul juge dans la prise en compte des irrégularités, le commanditaire le seul juge dans son choix de continuer à accompagner la startup, l’abandonner, voire à obtenir des fondateurs qu’ils mettent en place les diligences nécessaires pour corriger les points négatifs de la notation.

Le label ICOTRUXT est une distinction inaliénable

Le label est une distinction soumise à un suivi régulier. Aussi dans le cas des ICO, le processus de suivi du label prévoit des exercices d’audit annuel. Ces exercices de suivi peuvent amener exaegis à retirer un label, soit du fait de dégradation du pilotage de la startup ou de lacune dans l’exécution du projet. Dans le cas des ICO, les promesses émises lors de l’opération de l’ICO seront passées en revue, et les notations sur les chapitres ICO et Blockchain seront réévaluées. En effet, un projet ICO peut à tout moment faire l’objet d’un changement d’architecture le rendant non conforme avec les principes Blockchain. Un projet ayant fait une ICO peut également à tout moment dériver de sa roadmap ou utiliser les fonds à d’autres fins que celles émises lors de l’ICO. Ces points méritent un suivi pour les crypto-investisseurs, les advisors et toutes les parties prenantes. Le label icoTRUXT, comme tout contrôle par un tiers de confiance, répond au besoin de transparence.

Une ICO est un pari sur la réussite d’un projet blockchain généralement mené par une startup, et par conséquent, le modèle StarTruxt est pertinent dans sa construction face à cet enjeu. Evaluer une ICO, c’est avant tout évaluer un projet d’entreprise sur le long cours. exaegis s’attache avant tout à mesurer les choses qui font sens, et à répondre aux attentes de ses clients en rendant un avis clair sur chacun des points d’attention qui forment les best practices du développement d’une entreprise, blockchain et de mise sur le marché de tokens. Au fil du temps, le back testing affinera l’algorithme et des points d’évaluation pourront évoluer voire être ajoutés.

Nul à ce stade de l’histoire des ICO ne peut s’emparer du monopole d’évaluation des ICO, cependant exaegis compte bien apporter sa compétence sur l’évaluation des startups et continuer à aider l’écosystème à séparer le bon grain de l’ivraie sur tous les fronts du financement.

Nos offres




Vous souhaitez en savoir plus sur ce sujet, discutez avec nos experts !